Historique

 

L’Atelier du roman organisait à Nauplie (Grèce) des Rencontres internationales annuelles pendant quatorze ans, de 1999 à 2012. Le sujet de chaque année concernait des questions ayant un rapport à l’histoire et l’esthétique de l’art du roman. Ces Rencontres auxquelles participaient des écrivains du monde entier se déroulaient en français avec interprétation simultanée en grec. Elles étaient ouvertes au public et étaient suivies par une soixantaine de personnes.
Il s’agissait d’un atelier ouvert à la discussion esthétique et pas d’une juxtaposition de discours de spécialistes. Le but étant le dialogue, les participants venaient avec des notes et pas avec des textes définitifs. Plus précisément, il s’agissait d’un premier échange d’idées et de réflexions en vue d’un numéro de la revue consacré au sujet de la Rencontre.

Premier cycle des Rencontres (1999-2012)

Les sujets traités:

1999: «Roman, un art plusieurs noms»
Numéro 22, juin 2000

2000: «Face à la globalisation ou le roman entre Histoire et Géographie»
Numéro 26, juin 2001

2001: «Papadiamantis sous d’autres cieux»
Numéro 30, juin 2002

2002: «Personnage romanesque et personnage de théâtre»
Numéro 34, juin 2003

Lire la suite...

Un nouveau cycle des Rencontres:

Les Rencontres de Thélème

1. Un nouveau thème: Liberté
Avec la quatorzième Rencontre un cycle de thèmes autour de l’art du roman a pris fin. À la même période, plusieurs collaborateurs de la revue ont senti le besoin d’élargir le dialogue avec des thèmes plus «grand public» et plus proches des défis intellectuels et culturels auxquels sont confrontés nos sociétés. En choisissant le thème de «Liberté» comme sujet permanent de nos discussions pour les années à venir, nous croyons toucher à un problème majeur du monde contemporain. Où en est-on avec ce mot? Comment le sent le citoyen d’aujourd’hui? L’exigence croissante de sécurité, telle que nous la connaissons à nos jours, influe-t-elle (et si oui, de quelle manière) sur le sentiment de liberté? Les évolutions dans le domaine de la biotechnologie conduiront-elles à l’esclavage volontaire? Etc. Que peut dire l’essayiste, le romancier, l’artiste là-dessus?

Lire la suite...

Informations supplémentaires